Système trois piliers Suisse : Les explications SIMPLES ! (2024)

PILIERS SUISSE SYSTEME

SOMMAIRE :

TROUVEZ LE MEILLEUR 3ÈME PILIER

Le dispositif de prévoyance englobe la vieillesse, l’invalidité, et le décès, reposant sur trois piliers distincts : la prévoyance étatique (AVS), professionnelle (LPP) et personnelle (3ème Pilier).

Face au vieillissement de la population, une réforme s’impose pour contenir les déficits.

Bien que ce système, unique, puisse sembler complexe, son appréhension est facilitée par la compréhension de chaque volet : utilité, financement, et caractère obligatoire ou facultatif de chaque pilier.

Explorez dans cette article, le fonctionnement du système suisse pour une vision claire de la prévoyance.

Comment Fonctionne le système des trois piliers en Suisse ?

Le système suisse de prévoyance repose sur trois piliers distincts: la prévoyance publique, la prévoyance professionnelle et la prévoyance individuelle. Le premier pilier, représenté par l’AVS (assurance-vieillesse, survivants et invalidité), vise à assurer un niveau de subsistance minimum. Le deuxième pilier, la prévoyance professionnelle ou 2ème Pilier (LPP), est conçu pour maintenir le niveau de vie habituel après la retraite. Les deux premiers piliers sont obligatoires.

Le troisième pilier, optionnel, offre la possibilité de constituer une prévoyance individuelle, assurant ainsi une sécurité financière à la retraite. Il permet également de réaliser des économies d’impôts et de couvrir divers risques tels que le décès et l’incapacité de gain. Nous vous invitons à prendre cinq minutes pour lire notre article qui simplifie la compréhension du système des trois piliers.

système trois piliers suisse

Le premier Pilier AVS, le système de répartition

Le premier pilier du système suisse de prévoyance repose sur le principe de solidarité. Chaque mois, les actifs, y compris les travailleurs frontaliers, et les employeurs versent des cotisations visant à financer les retraites actuelles. À ce jour, l’âge de la retraite suisse pour l’AVS est fixé à 64 ans pour les femmes et à 65 ans pour les hommes. Il est nécessaire de faire une demande pour percevoir une rente AVS, et il est possible d’obtenir une projection du montant des futures rentes en s’adressant à la caisse de compensation cantonale.

Le premier pilier remplit le devoir social public primordial de la Suisse. En cas de retraite, d’incapacité de gain ou de décès, les bénéficiaires des prestations du premier pilier reçoivent des allocations destinées à couvrir leurs besoins essentiels, ni plus ni moins.

Ce premier pilier englobe l’AVS (assurance vieillesse et survivants), l’AI (assurance invalidité) avec les prestations complémentaires, et l’APG (allocations pour perte de gain).

Le financement repose sur un système de répartition, où les actifs contribuent au soutien des bénéficiaires de rente.

Le premier pilier en résumé :

  • AVS, AI, APG
  • Prévoyance étatique obligatoire
  • Le But : garantir le minimum vital de toutes les personnes résidant et travaillant en Suisse

Le deuxième pilier LPP, le système de prévoyance professionnelle

La prévoyance professionnelle a pour objectif de permettre aux individus de maintenir, dans une large mesure, leur niveau de vie antérieur. Pour ce faire, les personnes exerçant une activité lucrative sont affiliées de manière obligatoire ou facultative à une caisse de pension. Cette dernière est administrée par les partenaires sociaux, c’est-à-dire des représentants des employeurs et des salariés, qui décident conjointement des prestations accordées par la caisse et de la manière dont elles sont financées. Ils ont ainsi la capacité de répondre aux besoins des assurés, tout en respectant les exigences minimales prescrites par la loi.

Le financement de la prévoyance professionnelle repose sur le système de capitalisation. Les assurés versent des cotisations lpp à la caisse de pension, qui investit le capital ainsi accumulé. Lorsqu’un assuré prend sa retraite, la caisse de pension convertit cet avoir en une rente. L’assuré peut également demander le versement de tout ou partie de son avoir sous forme de capital.

Les modalités de ce versement en capital ou de rente sont définies dans le règlement de chaque caisse de pension. Les assurés des caisses de pension épargnent ainsi en vue des prestations qu’ils percevront ultérieurement. Dans ce système, l’évolution du nombre de bénéficiaires de rente par rapport au nombre de cotisants ne joue pas un rôle majeur. En revanche, l’augmentation de l’espérance de vie a des conséquences, car les rentes doivent être versées sur une période plus longue.

Des facteurs tels que l’inflation, les taux d’intérêt bas et les interruptions de carrière peuvent influencer le financement par capitalisation, entraînant ainsi des rentes potentiellement plus basses en raison de la réduction du capital accumulé jusqu’à la retraite.

Le 2e pilier en résumé :

  • Prévoyance professionnelle (LPP) ou «caisse de pension»
  • Assurance-accidents
  • Assurance d’indemnités journalières en cas de maladie
  • Institutions de libre passage
  • Prévoyance obligatoire complémentaire pour les personnes exerçant une activité professionnelle
  • Le But : maintien du niveau de vie habituel

2EME PILIER EN SUISSE

Le troisième pilier facultatif, le système de prévoyance privée

Le troisième pilier constitue une prévoyance autofinancée par l’assuré en vue d’améliorer ses revenus à la retraite, comblant ainsi les lacunes potentielles des deux premiers piliers (AVS et LPP). Il se divise en deux parties distinctes, le pilier 3a et le pilier 3b.

Pilier 3a pour la prévoyance vieillesse

Lorsque l’assuré cotise pour accumuler un capital dans le cadre du pilier 3a, il a la possibilité de le retirer de manière anticipée dans certaines conditions, telles que l’acquisition d’un logement en propriété ou le statut de travailleur indépendant. Il est important de noter que les sommes épargnées peuvent être déduites du revenu imposable.

Quel que soit l’âge de l’assuré, il est essentiel de prêter une attention particulière à la préparation de sa retraite afin de maintenir son niveau de vie, visant à conserver au moins 80 % du dernier salaire perçu. Étant donné que l’AVS et la prévoyance professionnelle peuvent fournir jusqu’à 70 % du dernier revenu d’activité, le pilier 3a intervient judicieusement pour combler ces lacunes.

Pilier 3b  une solution en assurance 

Le pilier 3b constitue une réserve d’argent permettant à l’assuré de concrétiser des projets et d’atteindre ses objectifs financiers. Ces fonds servent également à couvrir les risques financiers ainsi que les cas d’invalidité ou de décès. Diverses solutions de placement, d’épargne et d’assurance sont disponibles dans des agences spécialisées.

Quels que soient vos objectifs d’épargne pour la préparation de votre retraite, souscrire à un troisième pilier en banque ou en assurance autofinancé est recommandé pour éviter les lacunes de revenus. Il est également vivement conseillé de suivre attentivement l’évolution de votre épargne.

Le 3e pilier en résumé :

  • 3a Pilier : Assurance vie liée à la prévoyance (3a)

    – L’épargne réalisée dans le cadre de l’assurance 3a est déductible des impôts, encourageant ainsi l’épargne à long terme.
    – Les fonds 3a sont généralement investis de manière prudente, visant à garantir une sécurité financière à la retraite.
  • 3b Pilier : Compléments de prévoyance individuelle (3b)

    – Le 3b pilier offre une plus grande flexibilité en termes d’investissements par rapport au 3a.
    – Il englobe des options telles que l’épargne non déductible fiscalement et des polices d’assurance vie plus flexibles.

comparatif 3eme pilier geneve

FAQ système des trois piliers suisse

Qu’est-ce que le système des trois piliers en Suisse?

Le système des trois piliers en Suisse fait référence à un modèle de sécurité sociale composé de trois éléments principaux : la prévoyance étatique, la prévoyance professionnelle et la prévoyance individuelle.

Quels sont les trois piliers du système suisse?

Les trois piliers sont :

  • Le premier pilier : la prévoyance étatique (AVS/AI), qui fournit une pension de base financée par les cotisations sociales.
  • Le deuxième pilier : la prévoyance professionnelle (LPP), une assurance complémentaire obligatoire liée à l’emploi.
  • Le troisième pilier : la prévoyance individuelle, qui englobe l’épargne personnelle et les assurances privées.

Comment fonctionne le premier pilier en Suisse?

Le premier pilier est basé sur le principe de la répartition, où les cotisations des travailleurs actifs financent les prestations des retraités. Il vise à garantir un niveau de vie de base après la retraite.

Quels sont les avantages du deuxième pilier suisse?

Le deuxième pilier offre une pension professionnelle complémentaire, basée sur le salaire, et est géré par des fonds de pension professionnels. Il vise à maintenir le niveau de vie habituel du salarié après la retraite.

Comment fonctionne le troisième pilier en Suisse?

Le troisième pilier consiste en des options de prévoyance individuelle, telles que l’épargne personnelle et les assurances privées. Il permet aux individus de compléter leurs revenus de retraite selon leurs besoins spécifiques.

Quelles sont les obligations légales liées au système des trois piliers en Suisse?

La participation au premier pilier est obligatoire, tandis que le deuxième pilier est obligatoire pour les salariés. Le troisième pilier est facultatif, mais fortement encouragé pour compléter les prestations de retraite.

Comment puis-je maximiser mes prestations dans le système des trois piliers suisse?

Pour maximiser les prestations, il est conseillé de bien comprendre les différentes composantes du système, d’optimiser les cotisations au deuxième pilier et d’investir de manière réfléchie dans le troisième pilier.

Quels sont les défis potentiels du système des trois piliers en Suisse?

Certains défis comprennent les changements démographiques, les ajustements réguliers des paramètres du système et la nécessité d’une gestion financière prudente pour garantir la stabilité à long terme.

 

MON COMPARATIF DES MEILLEURES 3ÈME PILIER GRATUIT !

AVANT DE
PARTIR !

Trouvez le meilleur compte de libre passage, parlez à un conseiller spécialisé.

compte libre passage suisse